La dissociation du point de vue énergétique

Il est fréquent et presque habituel pour chacun de nous de connaître des petits soucis de mémoire, de conscience, ou encore de perception de notre environnement ou de qui nous sommes. Nous pouvons par exemple nous retrouver devant notre frigo ouvert sans nous souvenir de ce que nous voulions y prendre. Nous sommes absorbés par nos pensées, nos soucis ou ce qui nous entoure (bruit, télé, etc….). Ceci s’appelle de la dissociation normale. Cela ne dure pas et ne gêne en rien notre vie quotidienne.

Mais dans le cas de « vrais » troubles de la dissociation, les problématiques engendrées sont beaucoup plus complexes et embêtantes : il est possible par exemple de ne plus se souvenir de plusieurs heures de sa journée, ce qui donne alors la sensation de sauter de plage en plage de temps. Et surtout, ce qui est le plus gênant, c’est la sensation d’être coupé de soi-même, de ses souvenirs, de ses perceptions, de son identité, de ses pensées, de ses émotions, de son corps et de ses comportements. Il est également fréquent dans le cas de troubles de la dissociation de se sentir détaché du monde extérieur, alors l’identité de la personne s’en trouve déséquilibrée : elle ne sait plus qui elle, à quel « monde » elle appartient.

Comment savoir si vous souffrez d’un trouble de le dissociation ?

Il existe des caractéristiques, des symptômes, qui se retrouvent chez les personnes souffrant de trouble de la dissociation. En voici quelques-uns même si cette liste ne peut être exhaustive :

  • Un sens altéré de la mémoire et de l’identité
  • Une grande difficulté voire une incapacité à se remémorer certaines informations personnelles, informations souvent liées à un très grand stress voire à un traumatisme
  • Une impression d’être détaché de soi et/ou de son environnement
  • Le doute de sa propre existence
  • L’entourage pense que la personne vit « dans sa tête »
  • Peu de sensations tactiles
  • Entrer en lien avec les autres peut être difficile
  • Ressentir peu ou pas du tout d’émotions
  • Avoir la sensation de vivre à côté de son corps
  • Sensation que son environnement et/ou soi-même ne sont pas réels
  • Se sentir vide, creux
  • Cauchemars, insomnie
  • Stress, crise de panique

Et au delà des troubles eux-mêmes, il y a aussi toutes les complications qui y sont liées qui peuvent vous alerter. Car être dissocié et travailler sur des machines dangereuses par exemple peut être très problématique. Etre chauffeur de taxi et ne plus se souvenir dix fois par jour de la direction prévue aussi ! Et dans tous les cas, le signe le plus flagrant, c’est un éloignement de la réalité.

Les différents types de dissociation

Nous pouvons répertorier trois types de dissociation :

La dissociation quotidienne

Il s’agit du fait de se couper de soi pour se protéger d’une situation douloureuse, trop difficile à supporter. Nous l’appelons aussi la transe quotidienne spontanée. C’est une aptitude naturelle que nous avons tous à nous extraire de ce qui nous est trop complexe à vivre. Nous aurons alors recours à notre imaginaire pour nous isoler des contraintes du réel.

La dissociation traumatique

Nous entrons là dans des cas de troubles pathologiques. La dissociation quotidienne est « installée », perdure au-delà du danger vécu. La dissociation devient un mode de fonctionnement et implique un processus de séparation mentale affectant les perceptions, les émotions, la mémoire et l’identité. La personne se souvient de son expérience traumatique mais n’est plus en capacité de la juger, de la jauger.

La multipersonnalité

Dans ce cas de trouble de la dissociation, la personne est tellement coupée d’elle-même, qu’un nouveau type de perception se forme. On peut alors parler de personnalité secondaire ou subconsciente, qui « vit » en parallèle à la personnalité principale. Le Moi est alors divisé, à minima en deux.

L’histoire a mis en lumière certains cas maintenant avérés de personnes souffrant de multipersonnalité. Comme par exemple, Billy Milligan, appelé « L’Homme aux vingt-quatre personnalités » : à l’intérieur de lui, vingt-quatre personnages se disputaient sa conscience. Parmi elles, on comptait plusieurs enfants, plusieurs hommes, plusieurs femmes, dont une personnalité délinquante, coupable de viol. Lorsque Billy Milligan était interrogé, il changeait de voix et de comportement, en fonction de sa personnalité dominante du moment. Et il semblait totalement conscient de ce qui se passait à l’intérieur de lui.

Comment s’installe ce trouble ?

Un trouble de la dissociation est toujours liée à un traumatisme, en règle général vécu dans l’enfance ou la petite enfance. Nombre de personnes souffrant de ce trouble ont été abusées, violées, malmenées, frappées, abandonnées, etc… durant leurs plus jeunes années. Alors le système de défense se met en place. Et s’installe d’autant plus que les faits se reproduisent fréquemment.

Dans le cas par exemple de Billy Milligan, il est avéré que son beau-père a abusé de lui durant toute son enfance. Alors, il s’est « créé » toutes ces personnalités intérieures afin de se protéger. Dont une qui a reproduit le schéma vécu….

La dissociation du point de vue énergétique

C’est en cela que des soins énergétiques peuvent clairement aider aussi. Les soins vont permettre de mettre en lumière le traumatisme passé qui bien souvent a été enfoui. Le thérapeute peut très bien « recevoir » lui-même ses informations et les transmettre à son patient.

Puis tout le travail sera de nettoyer les énergies de la personne. En agissant sur ces mémoires cellulaires, le praticien pourra éliminer l’origine du trauma dans les cellules, les aidant ainsi à se régénérer et à passer à un autre mode de fonctionnement. La reconnexion se fait en profondeur, dans les cellules. Alors, la reconnexion aux émotions et ressentis est possible.

De plus, les causes, l’origine de la dissociation peut aussi avoir été vécues par un aïeul ou dans une vie antérieure. Nous parlerons alors de mémoires transgénérationnelles voire karmiques qui s’expriment afin d’être guéries. L’accompagnement pourra alors guérir ses mémoires et libérer ainsi la personne de son obligation de se dissocier pour permettre à ces traumas de perdurer. Alors, si vous sentez qu’un accompagnement sur ces sujets vous serait utile, n’hésitez pas à me contacter.

Le couple intérieur sacré

Qu’est-ce que le couple intérieur sacré ?

Pour le dire très simplement, nous sommes reliés à notre couple intérieur sacré lorsque nos polarités féminine et masculine sont guéries et s’équilibrent parfaitement. Car notre couple intérieur sacré, c’est cette adéquation parfaite entre la nature féminine et la nature masculine de notre être. Continuer la lecture de « Le couple intérieur sacré »

Les racines oubliées

heritages-transgenerationnelsQuand on travaille sur soi dans l’objectif de se sentir mieux et en paix, l’exploration de nos héritages transgénérationnels est une mine incroyable d’informations. Car nos ancêtres nous lèguent beaucoup d’eux-mêmes et de leurs histoires. Ce sont autant de mémoires qui nourrissent et emplissent nos cellules. Et qui, parfois provoquent des blocages.

Ces blocages vont bien souvent être mis en lumière par des schémas répétitifs que nous mettons inconsciemment en place et que nous subissons. Ce sont tous ces déboires que nous rencontrons, tous ces blocages dans nos vies, toutes ces douleurs inexpliquées qui nous empêchent d’avoir une vie fluide et paisible. Continuer la lecture de « Les racines oubliées »

Les mémoires des armes dans nos corps énergétiques

Nous savons aujourd’hui que nous ramenons des mémoires de nos vies antérieures. Lorsque ces mémoires sont liées à des événements douloureux, voire tragiques, il n’est pas rare de voir qu’elles nous entravent et se rappellent régulièrement à nous. Parmi ces mémoires, il y en a une bien particulière. C’est la mémoire des armes à l’origine d’une de nos morts précédentes.

Nos corps physiques sont entourés de corps énergétiques. Nous sommes comme des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Et c’est dans ces corps énergétiques, invisibles, que restent en mémoire nos histoires du passé. Là, dans ces corps que nous retrouvons de vie en vie, se trouve toute notre histoire, et plus particulièrement, nos douleurs. Ce sont alors des blocages énergétiques qui se manifestent et nous mettent sur la piste de ces mémoires. L’énergie circule moins bien, voire plus du tout à certains endroits. Continuer la lecture de « Les mémoires des armes dans nos corps énergétiques »

Ré-encoder la Matrice

Quand on cherche le mieux-être, on s’aperçoit vite qu’il est nécessaire d’explorer notre Matrice à la recherche de blocages, de mémoires. Ces « nœuds » qui nous empêchent d’avancer sereinement et de nous sentir bien, trouvent la plupart du temps leur origine dans notre passé. Mais ils ne sont pas que de simples souvenirs de moments douloureux ou traumatisants. Ils font en fait partie intégrante de notre champ énergétique. C’est pourquoi il peut être nécessaire et bénéfique de ré-encoder la Matrice.

Qu’est-ce que la Matrice ?

La Matrice c’est notre champ d’énergie. Comme vous le savez déjà certainement, tout ce qui vit dans la matière, tout ce qui est matériel, notre corps y compris, est constitué d’énergie. Cette Matrice est comme une toile tressée autour et en nous, dans laquelle on retrouve tout ce que nous sommes : nos pensées, nos croyances, nos émotions, etc…. Et bien sûr, nos souvenirs. On peut dire aussi que la matrice est une partie chiffrée, codée, qui donne une information. Continuer la lecture de « Ré-encoder la Matrice »

L’estime de soi

L’estime de soi est le jugement positif ou négatif que nous avons de nous-même, dans toutes les sphères de la vie (apparence physique, réussite ou échec scolaire, social, professionnel, etc..). Ce concept psychologique est à dissocié de la confiance en soi. En effet, la confiance en soi, c’est ce qui nous permet de mettre des actions en place, d’interagir, d’oser faire quelque chose. Alors que l’estime de soi, c’est cette façon toute personnelle que nous avons de nous regarder et surtout, de nous aimer ou non. Continuer la lecture de « L’estime de soi »

L’annulation des vœux et des contrats d’âmes

Nos blocages et nos limites peuvent avoir des origines diverses. Nous pouvons en effet en avoir hérité de notre lignée familiale ou souffrir de  blessures du passé à régler par exemple. Mais dans cet article, je souhaite aborder un blocage bien souvent inconscient et donc difficile à identifier. Il s’agir des vœux et des contrats que nos âmes passent parfois.

Les vœux et les contrats d’âmes

Les contrats d’âmes englobent les vœux et les serments que nous avons pu prononcer (vœu d’allégeance ou de fidélité à quelqu’un par exemple), les engagements. Mais aussi les consentements, les promesses (comme par exemple : »je jure de t’aimer éternellement » ou encore « je jure de te venger »), les pactes (« à la vie, à la mort »), les malédictions, les paroles magiques, etc…. Continuer la lecture de « L’annulation des vœux et des contrats d’âmes »

La culpabilité

Qu’est-ce que la culpabilité ?

La culpabilité est une émotion proche de celle du remords, de l’embarras et de la honte. Elle est causée par la sensation de transgresser une norme morale. Lorsqu’on se sent coupable, on pense (à tord ou à raison), avoir transgressé une règle établie, avoir mal agi. Il y a donc un auto-jugement fait vis-à-vis d’un acte posé ou d’une parole prononcée, auto-jugement négatif qui amène un inconfort émotionnel.

On peut ressentir de la culpabilité pour une action réellement commise, mais aussi juste pour avoir eu l’idée de la commettre, sans pour autant être passer à l’acte. Continuer la lecture de « La culpabilité »

Les croyances limitantes

Que sont les croyances limitantes ? Nous nous sommes quasiment tous construits sur des croyances. Elles nous ont façonnés, dirigés, programmés. Elles ont fait de nous les adultes que nous sommes aujourd’hui. Mais quelles sont-elles ? D’où viennent-elles ? Et surtout, lorsqu’elles nous limitent, comment nous en débarrasser ?

Qu’est-ce qu’une croyance ?

Commençons par définir ce qu’est une croyance : c’est le fait de croire à l’existence de quelqu’un ou de quelque chose, sans avoir vérifié soi-même la véracité de cette existence. C’est ainsi que nos anciens croyaient que la terre était plate. Cette croyance était répandue et personne ne pouvait le vérifier. C’est donc devenu un acquis pour des millions de gens. Continuer la lecture de « Les croyances limitantes »

le deuil

Nous sommes tous un jour ou l’autre confrontés au deuil. C’est une étape quasiment obligatoire dans la vie d’un être humain. Pourtant, la perte d’un être cher ou d’une situation que l’on prenait pour acquise, provoque toujours une douleur impensable. Et la plupart du temps nous n’y trouvons pas d’explication rationnelle. Nous ressentons le manque, la tristesse, la colère aussi face à l’inéluctable. Mais alors, comment dépasser cette étape de vie ? Continuer la lecture de « le deuil »

L’abus de pouvoir

Un abus de pouvoir est lié au fait qu’une autorité, quelle qu’elle soit exerce mal son champ d’action. Et de fait, elle « abuse » de ses possibilités d’exercice.

Cette autorité peut provenir de différentes sphères : la sphère parentale, la sphère de l’Éducation (école, institut, etc..), la sphère « patriarcale » dans son rapport homme/femme, la sphère professionnelle (cadre hiérarchique) et la sphère étatique (rapport entre l’État et l’individu). Ainsi, le spectre de l’abus de pouvoir est très large et peut toucher n’importe quel individu à tout moment de sa vie. Voyons dans le détail les différentes formes que peut prendre l’abus de pouvoir. Continuer la lecture de « L’abus de pouvoir »

Comment vivre sans peur ?

Comment vivre sans peur ? Beaucoup d’entre nous se posent cette question et espèrent trouver une solution pour réussir à se débarrasser de cette émotion invalidante. Mais pour y arriver, il est nécessaire de comprendre le mécanisme qui se met en place et ce qu’est une peur afin de pouvoir s’en libérer.

Qu’est-ce que la peur ?

La peur est une émotion qui vient informer l’organisme d’un danger potentiel. C’est donc une émotion d’anticipation puisque le dit danger n’est qu’une éventualité, mais n’existe pas (ou pas encore). La peur est donc l’émotion du « et si cela arrivait… », du fait d’imaginer ce qui pourrait se produire, sans en avoir pourtant aucune assurance. Ainsi, la peur sert à nous avertir et, par conséquent, à prendre les mesures nécessaires à notre protection. Continuer la lecture de « Comment vivre sans peur ? »

Les blessures émotionnelles

Le concept des « 5 blessures de l’âme » appartient au psychiatre américain John Pierrakos. Lise Bourbeau a repris ce concept pour en faire un livre très facile d’accès : « les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ». Tous les deux nous expliquent que nos blessures émotionnelles d’enfance ou vécues dans des vies antérieures, nous ont façonnés et on fait de de nous les adultes que nous sommes aujourd’hui. Continuer la lecture de « Les blessures émotionnelles »